Les bases de la biosécurité en élevage de poules pondeuses

Les bases de la biosécurité en élevage de poules pondeuses

Les bases de la biosécurité en élevage de poules pondeuses

De la désinfection du véhicule qui entre sur le site à la vaccination en passant par la lutte contre les rongeurs et champignons, suivez les quatre étapes qui garantiront la biosécurité de votre élevage.

COMMENT GARDER LES PONDEUSES EN BONNE SANTÉ

  • Réduire l’exposition aux maladies et pathogènes aviaires au sein du troupeau.
  • Réduire la transmission des maladies et pathogènes entre les fermes et les bâtiments.
  • Réduire la transmission des zoonoses : maladies infectieuses transmissibles de l’animal à l’homme ou de l’homme à l’animal.

 LES CONTRÔLES À EFFECTUER

Il faut vérifier les éléments clés de la biosécurité, à savoir :

  • Ségrégation : créer, vérifier et maintenir des barrières pour éviter l’entrée éventuelle d’animaux ou de matériels contaminés sur le site.
  • Vaccination et cela est à discuter avec un vétérinaire local et éventuellement les fournisseurs de vaccins.
  • Contrôle des rongeurs et indésirables : mise en place et vérification régulière des pièges.
  • Nettoyer et désinfecter. Le but de nettoyer et de désinfecter tout le matériel, les surfaces et les fournitures est de réduire la pression sanitaire due à des virus, bactéries, champignons et parasites.

ÉTAPE 1

Tout le matériel extérieur, comme les chaussures, les habits et les téléphones doivent rester à l’extérieur de la ferme.

  • Enregistrement des visites dans un registre, pour la traçabilité.
  • Douche et désinfection des mains. Change complet des vêtements, sous- vêtements et chaussures. Les vêtements « internes » à la ferme doivent toujours y rester.
  • Désinfection de tous les véhicules qui entrent sur le site, le propriétaire inclus !

Bâtiment mal nettoyé préjudiciable à l’élevage.

ÉTAPE 2

 Les volailles sont affectées par une multitude de maladies dues à de nombreux agents. Certaines maladies sont contrôlables par les vaccins. Cependant, il est important d’avoir un programme de vaccination soigneusement  conçu. Les échecs vaccinaux sont plus souvent dus à la manipulation, au transport, au stockage et à une mauvaise application du vaccin qu’au vaccin lui-même.

Parfois la gestion vaccinale est très compliquée car la pression sanitaire est importante.Il y a un large éventail de maladies. Les types de vaccins vivants et inertes sont nombreux, la voie d’application peut être incorrecte… Il est crucial d’avoir un programme de vaccination efficace pour la ferme. Cela signifie que vous devez disposer des bons vaccins, dans le bon timing et bien administrés. Les plans de vaccination doivent évidemment correspondre à la souche d’organisme pathogène présente. Une mauvaise gestion post-vaccination peut parfois entraîner des maladies respiratoires, des coccidioses…

Le suivi du lot implique de réaliser des sérologies régulières tout au long de la vie du troupeau. Cela se traduit de deux façons :

  • La surveillance de la santé implique une vérification des anticorps et une analyse des causes de mortalité, en particulier lorsque des signes anormaux sont observés.
  • Lorsqu’un troupeau est terminé, il est important d’avoir un examen des problèmes de santé rencontrés durant le lot pour servir de base à l’examen général du programme de santé pour le troupeau.

    Une alimentation infectée nuit à la santé des volailles.

    ÉTAPE 3

    Lutte contre les rongeurs et indésirables. Il est important d’avoir un programme de lutte efficace et régulier.

    • Les rats, souris, mouches, ténébrions et autres sont faciles à voir et à capturer.
    • Les rongeurs sont un réservoir naturel majeur et des agents transmetteurs de nombreuses maladies.
    • Par contre, les poux rouges, bactéries et virus sont difficiles à voir et à capturer.
    • Les insectes sont des vecteurs de maladies (Mg et Ms par exemple) comme les poux, coléoptères, fourmis, cafards, mouches…

    ÉTAPE 4

    Nettoyer et désinfecter. Le nettoyage et la désinfection de tous les équipements, surfaces et fournitures a pour but de réduire les agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les champignons et les parasites. Des procédures de nettoyage et d’assainissement efficaces doivent être accomplies et vérifiées. Une période de vide sanitaire doit être respectée avant la mise place du prochain lot.

    Un bâtiment avicole doit toujours être nettoyé et désinfecté entre 2 lots.

    CONCLUSION

    L’avantage économique de la biosécurité est la réduction des maladies et des challenges sanitaires. Le producteur économise de l’argent en n’ayant pas à traiter avec un médicament ou éventuellement à euthanasier, c’est-à-dire à tuer sans douleur tous les oiseaux d’un troupeau infecté.Selon la taille du troupeau, la perte économique peut coûter des millions de dollars. La biosécurité au plus haut niveau garantit la santé de vos oiseaux et permet d’obtenir les meilleures performances à moindre coût.

     

    Article paru dans l’édition de Novembre- Décembre 2021 – Afrique Agriculture

    Information complémentaire

    Pour de plus amples informations, merci de contacter: contact.novogen@novogen-layers.com

    Conférence WPSA sur l’optimisation des performances de production en poule pondeuse à Faisalabad, Pakistan.

    Conférence WPSA sur l’optimisation des performances de production en poule pondeuse à Faisalabad, Pakistan.

    Conférence WPSA sur l’optimisation des performances de production en poule pondeuse à Faisalabad, Pakistan.

    Les 23 et 24 octobre 2019, le Dr Zargham Khan, consultant technique pour NOVOGEN au Pakistan, a été invité à intervenir lors d’une conférence « Optimisation des performances de production en poule pondeuse » organisée conjointement par la World Poultry Science Association (WPSA) et l’Université d’agriculture de Faisalabad au Pakistan. La conférence a été suivie par environ 350 personnes, dont des producteurs d’oeufs, des vétérinaires et des professionels de tous les secteurs de l’industrie avicole pakistanaise. Les différentes sessions de la conférence ont porté sur la santé et l’hygiène, la nutrition, et la gestion durable et le bien-être des poules pondeuses.

    Le Dr Khan a fait une présentation générale et remarquée sur « la surveillance de la santé d’un lot de poules pondeuses “. Ce fut notamment l’occasion d’insister sur l’importance de la mise en relation des résultats d’analyses en laboratoire avec les signes cliniques observés en élevage afin de valider une vaccination ou autres traitements. s.

    Information complémentaire

    Pour de plus amples informations, merci de contacter: contact.novogen@novogen-layers.com

    Pin It on Pinterest