POINTS CLEFS POUR OBTENIR UNE POULETTE DE QUALITÉ

10/05/2021 | Communiques

Les souches NOVOGEN ont prouvé leur capacité d’adaptation et de performances dans divers environnements du monde entier. Toutefois, afin d’exploiter ce potentiel génétique élevé, la gestion et l’alimentation du troupeau doivent être étroitement surveillées et adaptées à l’environnement local.

Pour obtenir un lot de poules pondeuses productives, il est important de veiller à la qualité des poulettes. Pendant la période d’élevage, une attention particulière doit être accordée à la croissance du lot et à la préparation de l’entrée en ponte, en tenant compte des considérations suivantes :

  • Biosécurité
  • Conditions optimales de démarrage et d’élevage
  • Pesée régulière des poulettes
  • Gestion de la maturité sexuelle

Biosécurité

La biosécurité est fondamentale pour obtenir des poulettes prêtes à produire dans des conditions optimales. Il est important de prévenir tout risque de contamination ou d’infection et d’utiliser un programme de vaccination adapté aux conditions locales. Cela facilite la gestion du troupeau et permet d’optimiser la qualité des poulettes.

Conditions de démarrage et d’élevage

Les recommandations du sélectionneur doivent être prises en compte pour déterminer la densité d’animaux et gérer correctement les différentes étapes des programmes alimentaires et lumineux. Ces recommandations doivent être utilisées comme des lignes directrices ; il peut être nécessaire de les adapter en fonction des conditions locales, du poids des poulettes et de l’uniformité du lot.

 

Tableau : recommandations de NOVOGEN pour la densité de peuplement par système de production, climat et âge

 

À partir de la quatrième semaine, pour favoriser la croissance des poulettes, et surtout leur appétit, il est recommandé d’inclure en milieu de journée un vide de mangeoire. Cette pratique stimule une prise quotidienne d’aliments pendant la période d’élevage et assure une bonne capacité d’alimentation au début de la ponte. Le nombre de distributions des aliments doit être réduit autant que possible afin d’empêcher les poulettes de sélectionner les particules de l’aliment.

Tableau des horaires d’alimentation

 

Pesée régulière

Vers 7 à 8 semaines, les poussins ont déjà développé leur ossature de futures pondeuses, un gain de poids précoce est donc essentiel. En effet, un déficit de poids dans les premières semaines nuit aux performances de la production. Comme indiqué dans la figure ci-dessous, la plus grande partie de la structure osseuse, les muscles et les organes sont terminés à l’âge de 8 semaines. Si la cinétique de gain de poids hebdomadaire n’est pas régulière, il existe un risque d’accumulation excessive de graisse corporelle ainsi qu’une insuffisance de la masse musculaire et des organes. Il est recommandé de se concentrer sur l’augmentation du poids des poulettes avant l’âge de 7 à 8 semaines pour obtenir des pondeuses de bonne qualité jusqu’à la fin du cheptel.

Il est fortement recommandé de peser les poulettes chaque semaine afin de suivre l’évolution de leur croissance et d’adapter la gestion et l’alimentation du lot en conséquence. L’uniformité doit également être mesurée, avec un objectif de plus de 80 %. Une uniformité élevée favorise un pic de ponte et une persistance élevés ainsi qu’une bonne uniformité du poids des œufs.

Graphique : croissance des poulettes

 

Gestion de la maturité sexuelle

La maturité sexuelle et la production sont largement influencées par les variations de la durée du jour auxquelles sont exposées les poulettes. Un programme lumineux choisi avec soin permettra d’optimiser les performances des poules pondeuses. La maturité sexuelle et le poids à la maturité sexuelle influencent la production d’œufs, leur taille et leur viabilité.

Il n’existe pas de programme lumineux universel : il doit toujours être adapté à la situation. En élevage, le programme lumineux peut être divisé en trois phases, comme le montre le graphique suivant.

 

 

  • La première phase du programme lumineux a un effet direct sur la croissance des poulettes. Une baisse progressive de la durée du jour permet une plus longue durée de l’alimentation par jour et favorise ainsi une croissance précoce.
  • Au niveau du plateau, la durée d’éclairement peut varier en fonction de différents paramètres :

–        Bâtiment obscur : plateau de 8 à 12 h de lumière à peut être adapté en fonction de la croissance des poulettes.

–        Bâtiment à ouverture latérale : la durée maximale du jour dépend de la durée naturelle du jour à 16 semaines.

–        Dans tous les cas : ne jamais augmenter la durée du jour avant la stimulation sexuelle.

–        Le poids est le principal indicateur pour commencer la stimulation lumineuse. Cela dépendra des objectifs de production et de poids des œufs. Dans les bâtiments ouverts et en conditions de climat chaud, il est recommandé d’attendre 2 à 5 % de la production avant de commencer la stimulation.

  • Une stimulation lumineuse trop précoce pourrait stimuler des poulettes encore immatures, qui pondraient alors des œufs plus petits et qui risqueraient de souffrir d’un prolapsus cloacal. Les poulettes qui commencent à pondre trop rapidement ont également tendance à épuiser leurs réserves pendant la production. En conséquence, ces oiseaux cessent de pondre plus tôt.

La maîtrise et l’anticipation du programme lumineux sont essentiels à la bonne gestion du cheptel. Le programme lumineux doit être surveillé en fonction des objectifs de production, même si d’autres paramètres (programme alimentaire, questions sanitaires et conditions de production) peuvent atténuer ses effets. Dans tous les cas, il doit être adapté aux conditions locales.

En conclusion, le poids et l’homogénéité sont les principaux indicateurs pour suivre l’élevage d’un lot de poules pondeuses. Il est donc essentiel d’effectuer un suivi régulier, surtout si les conditions d’élevage sont difficiles (température, bâtiment lumineux, etc.). Un poids moyen faible et/ou une forte hétérogénéité du troupeau pendant la période d’élevage auront des effets négatifs sur la future capacité de production. De très nombreux paramètres (programmes lumineux et alimentation, respect des normes d’élevage et des normes sanitaires, etc.) doivent donc être respectés et ajustés si nécessaire, afin de permettre à la souche d’exprimer pleinement son potentiel génétique. Les équipes de NOVOGEN restent à votre disposition pour tout renseignement complémentaire sur le sujet.

Information complémentaire

Pour de plus amples informations, merci de contacter: contact.novogen@novogen-layers.com

Pin It on Pinterest

Share This